Accueil Accueil Diaporama Contact Inscriptions Accueil / Diaporama / Contact / Inscriptions

Edito

Les origines du Chalet du Pré de l'Arc et de l'Association

 En quittant le petit village de Prabert, au pied du massif de Belledonne (Isère, 38), une petite route s’échappe vers la montagne. C’est par elle que l’on rejoint le chalet du Pré de l’Arc, situé à 1550 mètres d’altitude. Le cadre est exceptionnel. Le chalet profite d’un endroit où la pente se fait plus douce pour former une sorte de balcon naturel assez vaste, entre de grandes forêts de résineux et les alpages. On peut y admirer la vallée du Grésivaudan en contrebas, et en face, les impressionnantes falaises de la Chartreuse. Au dessus s’élèvent les premiers sommets acérés de Belledonne : les cimes de la Jasse, les Trois Capitaines, le col de la Mine de fer que connaissent bien les passionnés de ski de randonnée. C’est là qu’est bâti un vaste chalet, assez original par son architecture et par son histoire.

 Avant le bâtiment actuel, et dans les années 30, s’élevait une autre construction, un peu plus modeste. Elle abritait, entre autres choses, un restaurant. Pendant la seconde guerre mondiale, cette première bâtisse servit de cache et d’hôpital de campagne aux maquisards de la fameuse « Compagnie Stéphane ». Elle fut alors presqu’entièrement démolie, car son bois servait au chauffage et à a la survie des résistants.

C’est en 1946 que le chalet actuel fut construit, sur la base du premier bâtiment dont on reconnaît la forme allongée (40m x 8m) et le balcon entourant le premier étage. Trois autres bâtiments, qui existent encore, vinrent par la suite compléter la capacité d’accueil des colonies de vacances organisées par une importante entreprise industrielle locale. Des centaines d’enfants furent accueillis tous les étés, et ce jusqu’en 1984. Ensuite, et pendant dix ans, le chalet ne fut plus utilisé et partiellement délaissé.

En juillet 1994, un groupe d’amis étudiants originaires de Lyon animait un Centre de Vacances dans le village même de Prabert. Une randonnée fut l’occasion de la découverte du site du Pré de l’Arc pris dans les herbes hautes. Leur enthousiasme, soutenu par celui, très démonstratif, des enfants et des adolescents qui les accompagnaient, fut immédiat. Un projet fut aussitôt mis en route et en moins de 24 heures, la définition des principaux objectifs et les premières démarches en vue de l’acquisition du bâtiment principal du centre furent réalisées et quasiment conclues.

 Les premières activités se déroulèrent dès l’été suivant (juillet 1995) avec un Centre de Vacances organisé par une Association amie et animé par l’équipe «pionnière». Ainsi, avec la réouverture de la « Colonie du Pré de l’Arc», très connue dans la région, une aventure naissait et permettait à une autre de renaître… C’est dans ces circonstances que l’Association Providence-Faustino fut créée, en 1997. Depuis, plus de 3000 enfants, adolescents et animateurs ont pu profiter de ce cadre hors du commun et libre.

 Depuis 1994, le chalet est bien sûr en cours de réhabilitation. La mise aux normes et l’entretien d’un bâtiment de 700 m2, qui plus est en altitude, demande beaucoup d’efforts et d’investissement. Pour cela, l’Association peut notamment compter sur un bon nombre de ses animateurs, tous bénévoles, qui se réunissent pendant l’année pour de joyeux « camps travaux ».

Chaque été, quatre centres de vacances (ACM) de 14 jours chacun sont organisés sur place (ainsi que deux autres camps dans d’autres lieux).

L’Association Providence-Faustino propose des « journées portes ouvertes » les 19 et 20 Mai prochains. Nous serons très heureux de vous accueillir et de vous faire découvrir ce beau chalet auquel nous tenons tant, ainsi que notre projet éducatif.

A bientôt donc, dans le massif de Belledonne !

Louis,
vice-président de l’Association Providence-Faustino